Comment choisir un syndicat immobilier pour vous représenter ?

le 9 déc. 2022 15:56:00

En tant que professionnel qui développe son activité, on est souvent seul face à certaines problématiques du quotidien. Les associations et unions syndicales ont justement vu le jour pour permettre aux professionnels des différents secteurs de bénéficier d’un accompagnement, juridique notamment, de formations, ou tout simplement d’avoir l’opportunité de se réunir entre professionnels du même secteur pour échanger. Dans le secteur de l’immobilier, le premier syndicat professionnel a été créé en 1946. 

Vous vous interrogez sur le rôle des syndicats immobiliers et vous demandez comment choisir celui qui saura le mieux vous représenter? Cet article vous apportera quelques éléments de réflexion.

1/ Quel est le rôle d’un syndicat immobilier ?

Un syndicat professionnel est un regroupement de personnes qui exercent le même métier ou des professions approchantes. Son but principal est de défendre les droits et les intérêts des professionnels, d’un point de vue juridique, matériel mais aussi moral. Le droit d’adhérer à un syndicat est historique puisqu’il a été reconnu en France en 1884 et réaffirmé par la Constitution de 1946, date à laquelle a été créé le tout premier syndicat des professionnels de l'immobilier (la FNAIM, nous en reparlerons plus bas). 

Comme tout syndicat de professionnels, le syndicat immobilier a pour vocation de défendre les intérêts des professionnels de l’immobilier en leur offrant certains avantages comme : 

  • de les représenter auprès des pouvoirs publics dans toutes les décisions liées aux conditions d’exercice de la professions (contrat, honoraires etc.), 
  • de disposer d’une assistance et de recommandations juridiques,
  • d’accéder à un accompagnement personnalisé dans leur développement professionnel notamment au travers de formations etc,
  • de bénéficier de des retombées du réseau en termes de notoriété, voir de labels de qualité, ce qui est valorisant en termes d’image et renforce la confiance de leurs futurs clients,
  • de profiter d’éventuels offres préférentielles sur des outils de communication ou des solutions métiers valorisant à la fois le syndicat mais aussi ses adhérents,
  • de trouver un lieu d’échanges entre professionnels partageant les mêmes valeurs.

Cette liste n’est pas exhaustive mais vous donnera une idée globale des avantages offerts aux adhérents d’un syndicat. Il faut toutefois tenir compte de certaines contreparties.

 

2/ Quelles sont les conditions d’adhésions, les obligations?

Les syndicats professionnels immobiliers sont ouverts à tous les acteurs de la profession, à condition d’exercer sur le territoire français (DOM TOM inclus). Pour pouvoir adhérer, il faut être en mesure de communiquer certains documents officiels concernant votre agence ou votre société si vous êtes indépendant, notamment pour témoigner que vous exercez votre activité dans les règles : 

  • KBIS,
  • Attestation assurance professionnelle et de garantie financière, 
  • Carte professionnelle immobilière etc.

En tant qu’adhérent, vous devrez vous engager à respecter les règles d’utilisation de l’image ou des marques proposées par le syndicat. Il vous faudra aussi vous acquitter d’une cotisation généralement annuelle, et qui peut être basée sur le volume d’activité généré par l’agence.


3/ Quels sont les principaux syndicats immobiliers en France ?

Il existe une dizaine de syndicats spécialisés dans les métiers de l’immobilier en France. Voici quelques exemples parmi les organismes les plus représentés sur le territoire français. 

  • La FNAIM : fondé à Paris en 1946, il est le syndicat le plus ancien. Il regroupe plus de 13 métiers de l'immobilier et compte aujourd’hui plus de 12 000 adhérents dont la grande majorité sont des agents immobiliers. Il est très présent en local et dispose d’un large réseau d'antennes régionales et départementales. Il a permis de fonder l'École Supérieure de l'Immobilier (ESI) en 2005. 
  • Le SNPI est un autre syndicat historique puisqu’il a été fondé en 1963. Il compte près de 10 000 adhérents répartis sur le territoire. La formation et l'enseignement sont ses principales forces. Il a permis la création de VHS Business School et propose une large gamme de formations à ses adhérents. Il accompagne également les professionnels de l’immobilier qui démarrent au travers d’un kit spécialisé appelé “digital SNPI access”.  
  • L’UNIS est né en 2009 du regroupement entre plusieurs syndicats : la CNAB (Confédération Nationale des Administrateurs de Biens), le CSAB (Conseil Supérieur de l’Administration des Biens) et l’UNIT. Bien que plus récent que les deux syndicats précédents, il propose des prestations similaires notamment en termes de formation, d’assistance juridique ou de mise à disposition de conditions tarifaires privilégiées avec certains partenaires. Il compte aujourd’hui 2 200 entreprises affiliées, soit près de 20 000 salariés.

Cette liste n’est pas exhaustive. Il existe bien entendu d’autres associations syndicales en France. Certaines sont spécialisées par branche ou par corps de métier. Ainsi la FPI représente la promotion immobilière, la CNACIM les agents commerciaux et mandataires immobiliers etc. 

Les syndicats professionnels immobiliers représentent un réel appui au quotidien pour leurs adhérents. Agents immobiliers, responsables d’agence ou encore mandataire, trouvent auprès de ces associations un accompagnement juridique mais aussi métier. C’est également pour les professionnels de l’immobilier l’opportunité de se réunir pour échanger autour de valeurs communes ou de bénéficier de certains avantages (outils de communication, tarifs préférentiels sur un logiciel immobilier…). C’est également un atout certain pour ceux qui souhaitent démarrer dans l’immobilier sans trop savoir vers qui se tourner.  

demande de démo
Commentaires
0