Bien comprendre le Diagnostic de Performance Énergétique

le 6 août 2019 15:17:00

Depuis 2006, en France, chaque bâtiment, public ou privé, doit être évaluer et certifié par les étiquettes DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) et GES (Gaz à Effet de Serre). Celles-ci permettent d’évaluer la consommation en énergie d’un bâtiment et son émission de gaz à effet de serre. Ce diagnostic permet, notamment lors d’un déménagement, d’aider les particuliers à se rendre compte des dépenses énergétiques à prévoir.

1. Le DPE, qu’est ce que c’est ?

Le DPE permet donc d’évaluer la performance énergétique d’un bâtiment, et va permettre aux personnes visitant un bien d’estimer son état, les éventuels travaux à faire et donc de donner un nouvel argument de négociation. Concrètement, il permet :

  • D’estimer la consommation énergétique du logement en kWh par an
  • De sensibiliser les Français à l’importance d’économiser l’énergie
  • D’inciter les propriétaires et constructeur à bâtir des habitations plus économes en énergie.

Deux étiquettes ont donc été créées qui révèlent les consommations, ainsi que les déperditions en énergie d’un bâtiment. La première, l’étiquette DPE, permet de connaître la consommation énergétique. La seconde, l’étiquette GES, renseigne sur les émissions de gaz à effet de serre produitent par le bâtiment. Chacune de ces deux étiquettes sont composées de 7 classes allant de A (meilleure note) à G (moins bonne note). La majorité des foyers français sont classés E, un score plus que moyen, et qui montre la nécessité d’améliorer le parc immobilier français en terme de dépenses énergétiques.

DPE   GES

 

2. Composition du Diagnostic de Performance Énergétique

Depuis 2011, chaque annonce immobilière, de vente ou de location doit faire figurer les deux étiquettes et les résultats du diagnostic effectué. Celui-ci ne peut pas être réalisé par n’importe qui, et le technicien doit être certifié par le Comité français d’accréditation (Cofrac). L’évaluation fournie par le professionnel prend donc la forme d’un document réglementé, composé de 3 parties :

  • Composition du logement : description, équipements (système de chauffage, aération, ballon d’eau chaude …), et une fiche technique de calcul de consommation.
  • Énergie consommé par le logement
  • Recommandations de travaux à effectuer et conseils pour limiter ses dépenses énergétiques.

Un DPE est valable pour une durée de 10 ans, mais peut être réalisé à tout moment. Cela peut être très valorisant pour un bâtiment bien classé mis sur le marché, car cela donne un argument de vente de poids et permet de faire augmenter la valeur du bien. Pour faire réaliser un diagnostic de performance énergétique d’une habitation, comptez entre 100€ et 250€. Comme pour des travaux, pensez à demander plusieurs devis à différentes entreprises.

Si vous êtes sur le point de déménager, et que vous écumez les annonces immobilières, vous ne passerez donc pas à côté de ces étiquettes. Elle vous permettront de connaître l’état du logement, mais elles doivent être corrélées avec d’autres éléments, qui ne sont pas toujours pris en compte. Lors de la visite, faites donc aussi attention à l’exposition des pièces, l’étage pour un appartement, l’année de construction, la surface du logement ou encore le nombre de personnes au sein du foyer. Autant d’informations qui, combinées au DPE, vous permettront de rapidement évaluer la qualité d’une habitation, et d’estimer sa facture énergétique.

comprendre-diagnostics-performance-energetique

Nouveau call-to-action
Commentaires
0