Le Diagnostic de Performance Energétique pour inciter à réduire la consommation d'énergie

le 7 juin 2011 16:46:00

Le 11 décembre 1997, est signé le Protocole de Kyoto, au Japon. Il est entré en vigueur le 16 février 2005 et en 2010 a été ratifié par 141 pays dont la France.
Ce traité international propose un calendrier de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il fixe pour 2050 une consommation énergétique moyenne par logement de 50kWh par mètre carré et par an contre 330 kWh à ce jour.
21 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent du secteur résidentiel tertiaire. Il devient dès lors primordial de limiter la consommation d'énergie comme les éclairages, l'eau chaude, chauffage, etc., dans les logements privés comme dans les bâtiments publics.
En novembre 2006, est mis en place, le « Diagnostic de Performance Energétique ». Il permet d'informer le propriétaire et le locataire de la consommation d'énergie du logement ou du bâtiment tertiaire.
Le DPE est un rapport fait par un professionnel certifié et accrédité par le COFRAC (Comité français d’accréditation). Pour un bien immobilier, l’expert établit les consommations annuelles des énergies et leurs coûts. Cela permet d'évaluer le montant des factures à payer pour ce bien.
Il tient compte de l'installation des équipements, du chauffage, de l'eau chaude, la ventilation et du refroidissement, ainsi que l'isolation, le nombre d'occupant et enfin du climat local.
Au 1er janvier 2011, un amendement oblige tous les futurs bailleurs et vendeurs d'un bien immobilier à informer de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre produits par leur bien. Désormais, l'affichage des deux étiquettes d'énergies évaluant le bien sur une échelle allant de A à G, est obligatoire sur toutes les annonces immobilières.
Les graphiques DPE s’intégrent automatiquement dans vos annonces immobilières que ce soit sur Internet ou votre vitrine avec une solution du Groupe KEL.
Commentaires
0